Quels sont les différents types de licenciement ?

Souvent défini comme un contrat de travail qui concerne uniquement une seule des parties, le licenciement est établi par l’employeur de l’entreprise. Lui seul détient le privilège de mettre fin au contrat pour une durée indéterminée. Ce qui différencie ce type de clause à ceux des autres conventions.

Le licenciement pour motif économique

Il existe deux types de licenciement rencontrés au sein d’une organisation :

  • les licenciements pour motif personnel,
  • les licenciements pour motif économique

De toute évidence, cette dernière forme de licenciement émane de l’employeur. Les conditions de son application sont valable après : la suppression ou la transformation d’emploi ; les difficultés économiques ; les mutations technologiques et la faillite de la firme.

Face à ces situations, l’entreprise doit opter pour le reclassement de ses employés. En effet, cette décision conditionne dans une large mesure la procédure de licenciement. Bien entendu, si vous êtes dans l’obligation de reclasser, il est indispensable de prendre en compte l’avis des salariés.

Les licenciements pour motif personnel sont fondés et justifiés par une circonstance réelle et sérieuse tenant au comportement ou aux actes du salarié.

Le manque de compétence de l’employé

Parmi les différents types de licenciement pour motif personnel, le manque de professionnalisme constitue l’un des principaux facteurs de résiliation d’un contrat de travail. Dans les faits, en tant que salarié d’une entreprise, vous avez l’incapacité de mener à bien les missions confiées. Contrairement à la faute disciplinaire, cette raison résulte de la volonté propre du salarié de commettre des fautes graves. Avant de procéder à la rupture du contrat de travail, une attention particulière doit être portée à cette distinction, car le licenciement devient nul et non avenu. Personne ne peut nier que c’est l’employeur lui-même qui évalue la qualité du travail de ses subordonnés. Afin d’évaluer l’insuffisance professionnelle du salarié, il est fortement conseillé de se baser sur des faits objectifs.

Le licenciement du salarié pour faute grave

Considérée comme l’un des types de licenciement pour motif personnel dans une entreprise, la faute grave peut entraîner la rupture du contrat de travail. Dans ce cas, il existe différentes raisons pour lesquelles vous avez pu commettre des erreurs irrémissibles sur le lieu de travail. Chose certaine, si vous avez commis une faute grave au sein d’une société, vous pourrez être licencié de l’établissement. Vos droits à l’indemnité de licenciement et au préavis vous sont également retirés.

D’autre part, le degré de gravité de la faute dépend du contexte ou de la particularité de chaque cas. Il est donc difficile de donner une liste exhaustive des fautes reconnues comme graves.

Licenciement abusif à Paris : comment le contester ?
Démission : que dit le code du travail ?